des bugs à répétition dans la mondialisation

Publié le par YEBO!

Marrant je suis économiste mais plus je me dis tiens je suis économiste moins j'en comprend la substantifique (hic) moelle!

Par exemple, on t'apprend que les grands argentiers sont les super flics du cyber space monétaire planétaire. Ok. Donc tu t'attends à une institution avec plein de zéros avant la virgule et un nombre à peu près entier au début de la chaîne. Style bon si l'institution, la, elle vient nous chatouiller la plante des pieds à nous, pays en voie de développement, parce que nos filières agricoles sont pas assez libéralisées (trop subventionnées), parce qu'on taxe pas assez nos concitoyens, parce que notre déficit fiscal est vraiment trop lourd (à porter pour nos enfants)... et bien faut pas blaguer, l'institution, la, elle a les moyens de te pourrir la vie grave.

Jusque la c'est clair. De la bonne gestion et tout le monde sur le même pied d'égalité.

Mais quand tu commences à lire que les Etats Unis aimeraient bien que le susdit grand argentier limitent ses dépenses (quand tu lis ça tu te demandes si l'ami américain ne les voient pas comme éminnement somptuaires, les dépenses!); alors que ces dépenses annuelles coûtent moins cher que les subventions votées pour le farm bill US 2033-2007 (les subventions promises aux lobbies des agriculteurs US); la tu te dis qu'in fine tout ça n'est pas très clair.

Quand ensuite tu lis que les pays asiatiques, puis les pays d'amerique du sud souhaitent mettre en place leurs propres systèmes de gendarmes de l'éthique financière, tu te dis qu'il y a de l'eau dans l'gaz.

Le problème, c'est qu'effectivement ces gendarmes n'arrivent pas à faire du poids une seule mesure. Pieds et poings liés ils ne peuvent décemment pas taper sur les banques occidentales qui ont attribués des prêts insolvables à de pauvres bougres en quête d'un toit bien à soi sans en mesurer les conséquences, puisque ces banques font partie des principaux pays "actionnaires" du système!

Enfin, quand on te parle des règles de libéralisation des marchés en vigueur sur toute la planète, régies par l'OMC (grand gendarme économique?), qui a du mal à faire respecter ces règles aux surpuissants (arrêt des subventions chez les big brothers pour un marché ou tu puisses enfin mesurer la compétitivité sur bases d'égalité); les questions commencent à devenir réellement insolubles!

Bref in fine je me dis que ces fameux gendarmes, quels qu'ils soient, si on ne leur donne pas les moyens de faire respecter les règles minimum de ce que toutes nos gentilles marionnettes politiques appellent le new new deal, ça va être compliqué...

Publié dans Other (pronounce oder)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article