Le phonotaugraphe, du pornotaugraphe

Publié le par YEBO!

Salut Georges

Ta chanson a été jetée aux orties par les américains.
Edison a laissé la place à Edouard-Léon Scott de Martinville (français lui? plutôt du pays du ouisky non?) et le phonographe n'est plus le premier, qui a laissé sa place au phonautographe (pas phage).
Ce qu'il a enregistré fait froid dans le dos. Une sorte de fantôme, une voix d'outre tombe qui te crépite au clair de la lune dans les esgourdes, même pas en rythme, voix de charbon pas ardent, enfantine, qui ne donne pas du tout envie de bagatelle.
On y voit l'ami Pierrot sortir tout d'os vêtu, sa plume trempée dans le coccyx.
La voix d'une fille passée de vie à trépas, qui nous ramène à eros et thanatos en court circuit, et à l'eau de là en direct.
Le polisson de la chanson

Publié dans Other (pronounce oder)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article